lilas

Il y aurait des lilas, des jasmins et des fuchsias
Des pierres chaudes pour le chat
Nos vêtements ça et là
Ton corps lascif sous les draps
Et mon souffle miellé de joie
Il y aurait le bruit de l’eau qui goutte dans l’évier
La touffeur assassine de juillet
La lumière tombée dans l’encrier
Des milliers de fleurs en grappe de baisers
Il y aurait tes silences ensoleillés
Il y aurait toi et moi et des lilas